Présentation du projet

> Quand ? Où ? Quoi ?

Depuis septembre 2012, le Collectif Tribudom et les habitants du quartier de Flandre (Paris 19) réalisent une Web Série sur le thème des histoires d’amour.
La première saison, composée de 9 épisodes de fiction, sera diffusée à partir d’octobre 2013.
Le site permet d’hors-et-déjà d’accéder à une cinquantaine de petites formes « Bonus » (documentaires, interviews, photographies, textes, répétitions…), réalisées parallèlement aux épisodes de fiction, par les réalisateurs du Collectif Tribudom et des habitants du quartier.
Les ateliers d’écriture de la saison 2 reprendront à l’automne 2013. Tous les habitants du quartier sont les bienvenus.

> Qu’est-ce que c’est ?

Demain j’lui dis… est une Web Série participative à l’échelle d’un quartier.
Les épisodes de la première saison (2012-2013) ont été écrits puis réalisés par 9 groupes d’habitants de tout âge, en collaboration avec 5 réalisateurs professionnels et 3 médiatrices socio-culturelles du Collectif Tribudom.
La série met en scène des histoires d’amour imaginées puis jouées par les habitants du quartier. Les 9 épisodes suivent les différents âges de la vie, de l’enfance à l’âge mûr.
Le site Internet dédié au projet présente également plusieurs dizaines de contenus « Bonus », réalisés tout au long de l’année avec les participants pour faire éclore les histoires d’amour dont s’inspirent les épisodes. On y trouve des témoignages d’habitants, des photographies, des fragments radiophoniques, des textes, mais aussi de véritables Petits Objets Multimédias (P.O.M.) et de courtes scénettes de fiction. Ces contenus permettent à l’Internaute d’assister au processus de création de la Web Série.
La réalisation de Demain j’lui dis… a permis à plus de 200 habitants de se rencontrer autour des tournages…

> Qui ?

Les ateliers d’écriture des épisodes ont été mis en place par le Collectif Tribudom et de nombreuses structures partenaires du quartier : La Maison des Copains de la Villette, le Collège Sonia Delaunay, le Lycée Professionnel Hector Guimard, l’Antenne jeune Flandre, l’association Entr’aide, la Bibliothèque Claude Lévi-Strauss et l’Espace 19 Cambrai.
Ces ateliers ont été suivis par un noyau dur de 85 habitants du quartier, âgés de 10 à 77 ans, et issus de différents milieux sociaux, de différentes cultures, de différentes zones du quartier.
Les épisodes de fiction ont été réalisés, en collaboration avec les habitants, par 5 réalisateurs professionnels (Emilie Carpentier, Elsa Diringer, Ludovic Rivalan, Lois Simac, Sacha Wolff) et 3 permanentes de l’association également formées à la réalisation (Mona Abdel Hadi, Lucie Asathal, Perrine Lottier).
Les équipes de tournage étaient composées de professionnels du cinéma (cf crédits) qui nous ont apporté très généreusement temps et savoir-faire.
Le site Internet a également été conçu et développé par des professionnels du graphisme et du Web (cf crédits), en consultation avec les habitants participant au projet,
Les bandes originales des films et de certains « Bonus » ont été réalisées par de jeunes compositeurs en apprentissage, dont certains sont issus du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, lui-même située dans le quartier (Porte de Pantin) et dans le cadre d’un partenariat pédagogique.
Enfin, la contribution de nombreux bénévoles du Collectif Tribudom mais aussi de nombreux acteurs sociaux du quartier, a permis d’enrichir notre site et d’aboutir les épisodes de fiction.
Sans oublier nos partenaires médias dans le quartier, et surtout les soutiens institutionnels et financiers sans lesquels le projet n’aurait pu voir le jour (cf Partenaires).

> Pourquoi le fait-on ?

Depuis 2002, le Collectif Tribudom utilise le cinéma comme un outil social avant tout, pour provoquer des rencontres, changer les regards et les a priori, entre des personnes d’origine ou de milieu social différents. Après 10 ans d’expérience, la Web Série Demain j’lui dis… réinterroge notre pratique cinématographique à la lumière d’internet et de son nouveau langage. Celui-ci nous offre une grande liberté de ton et de forme, nous permettant d’explorer de nouveaux modes d’expression, au plus près de la sensibilité des habitants avec lesquels nous travaillons, notamment les plus jeunes.
Mais surtout, l’écriture Web porte en elle une dimension participative essentielle qui nous permet plus que jamais d’allier action artistique de terrain et action sociale et citoyenne.

Au-delà d’une simple série de fiction, Demain j’lui dis… présente une multitude de points de vue sur l’amour sous des formes fictionnelles et documentaires, montrant combien un quartier est constitué d’histoires singulières, riches et complexes.